POUR ENVOYER DES INFORMATIONS

  • White YouTube Icon
  • White Snapchat Icon
  • White Instagram Icon
  • White Twitter Icon
  • White Facebook Icon

© 2018 by TPV. Copyright @droits réservés

  • Thierry Paul Valette

Rassemblement contre la diplomatie de la honte avec la venue du prince d'Abu Dhabi à Paris.`

Mis à jour : 10 juil 2019


Le prince héritier d’Abu Dhabi, Mohammed Bin Zayed al-Nahyan, est attendu mercredi à l’Élysée. Une visite qui relance les critiques d'ONG au sujet des ventes d’armes françaises à ce pays impliqué dans la guerre au Yémen, aux côtés des Saoudiens.


Les associations juridiques ont organisé un rassemblement de protestation devant l’ambassade des Émirats arabes unis à Paris, capitale française. Un rassemblement organisé par l'Alliance internationale pour la défense des droits et des libertés AIDL. L'Égalité Nationale et le Collectif contre la Famine au Yémen étaient présentes aussi.

Nous avons réclamé la fin de l’agression saoudienne contre le Yémen. Mohammed ben Zayed, dirigeant d’Abou Dhabi est impliqué dans le massacre du peuple yéménite et nous demandons sa traduction en justice.


Nous demandons au président français, Emmanuel Macron de mettre un terme à la vente d’armes et d’équipements militaires à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis pour ainsi empêcher la dégradation de conditions de vie des Yéménites de la province de Hudaydah.

Au non du Collectif Contre la Famine au Yémen, j'appellel’Élysée à opter pour une politique transparente vis-à-vis du Yémen.


« Il faut que la France ouvre les yeux pour voir qui est vraiment l’Arabie saoudite. L’Arabie saoudite est un pays sanguinaire qui n’a aucune pitié pour un journaliste et qui traque ses opposants. De tels comportements ne sont pas rationnels. La France ne doit pas entretenir des relations diplomatiques avec des pays comme l’Arabie saoudite »,

Lors de son séjour à Sanaa, l’émissaire spécial de l’ONU pour le Yémen se penchera sur les préparatifs d’un dialogue permettant le gel des conflits dans la ville portuaire de Hudaydah ainsi que sur la famine qui sévit au Yémen.

Par ailleurs, Ben Salman est Invité à Buenos Aires les 20 novembre et 1er décembre 2018 au sommet du G20 serait envoyer un terrible message à la famille de Jamal Khashoggi et à tous ceux qui croient qu’il existe encore aujourd’hui des possibilités de contenir la dérive autoritaire et meurtrière du souverain saoudien. 

Le G20 n’est pas un rendez-vous jet set où les grands de ce monde viennent se pavaner. Il est avant tout et surtout un sommet important de la gouvernance mondiale. L’éthique, la déontologie, la morale et l’humanité ne peuvent pas être laissées de côté pour ce que certains appelleraient de la Réal Politik. On doit garder en mémoire qu’un homme est mort sous la torture. Un homme est mort suite à la décision injustifiée et injustifiable d’un roi qui lentement mais surement se transforme en tyran et qui n’hésite plus à exécuter des gens même en dehors de son pays. 

Il faut des limites. Il faut des sanctions. Il faut des réactions. Ne pas l’inviter au G20 doit être la première d’entre elles. 

Le G20 qui regroupe les 20 principaux pays du monde et la plupart des organisations internationales, n’a pas vocation à servir de tribune à des dirigeants criminels en quête de respectabilité.

Thierry Paul Valette

Porte parole du Comité Contre la Faim au Yémen